Qui sommes-nous ? - Psychologue Chakkouche - Centre de Psychotrauma à Casablanca
138
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-138,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-14.3,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Qui sommes-nous ?

Widiane Chakkouche – Docteur en psychologie – Psychologue clinicienne, diplômée de l’université Paris V René Descartes et spécialisée en victimologie et psychotraumatologie, ayant travaillé de nombreuses années au Centre du Psychotrauma- Institut de Victimologie de Paris (CPIV), je dirige actuellement une antenne CPIV à Casablanca dans lequel je prends en charge les victimes de psychotraumatismes.

Après un parcours de thèse de doctorat sur le harcèlement moral au travail, à l’université Paris 5 René Descartes, j’ai choisi de m’orienter vers la psychotraumatologie, la victimologie, et la psychologie du travail.

Cette thèse dans laquelle ma problématique traitait d’une comparaison interculturelle (France-Maghreb) des stratégies de protection psychologiques contre le harcèlement moral au travail, m’a permis d’approfondir mes connaissances sur les nouvelles formes d’organisations et les méthodes de management des entreprises ainsi que sur la prévention des risques psychosociaux incluant le harcèlement, les violences et le stress au travail.

Aussi, mon cursus de philosophie dans lequel j’ai obtenu un D.E.A. (Master 2 Recherche) m’a montré le chemin de la pensée et de la réflexion et m’a permis de développer le sens de la critique
Pour compléter mon parcours universitaire, j’ai suivi une formation des Thérapies Comportementales et Cognitives (T.C.C.). qui ont  pour particularité de s’attaquer aux difficultés du patient dans « l’ici et maintenant » par des exercices pratiques centrés sur les symptômes observables au travers du comportement et par l’accompagnement par le thérapeute qui vise à intervenir sur les processus mentaux, conscients ou non, considérés comme à l’origine des émotions et de leurs désordres.

Gérard Lopez, conseiller scientifique du Centre du Psychotrauma de Casablanca, est président fondateur de l’Institut de Victimologie de Paris, association Loi 1901 créée le 8 novembre 1994.

L’institut gère le Centre du Psychotrauma de Paris, la plus importante et la première unité de soins agréée, spécialisée dans le traitement médico-psychologique des victimes d’agressions, de viols, de violences conjugales, de catastrophes, d’attentats, de prises d’otages, d’accidents et plus généralement de troubles post-traumatiques. 

En 2016, 13 200 consultations ont été données au Centre avec une file active d’environ 1000 patients.

Chaque année, des actions de formation sont réalisées auprès de nombreux partenaires (Conseils Départementaux, Fédération des Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles, associations d’avocats, de médecins, association de protection de l’enfance et d’aide aux victimes, police, gendarmerie…).

L’Institut intervient régulièrement pour le suivi post-agression auprès de différentes entreprises (banques, distribution, transport…) et développe une activité de conseil et de formation sur les risques psychosociaux, la gestion de crise, et les violences en entreprise. 
Gérard Lopez a été l’initiateur des premiers diplômes universitaires de victimologie et psychotraumatologie à l’Université Paris-Descartes qu’il coordonne avec le Pr Louis Jehel. Il assure l’enseignement de la victimologie à l’institut de criminologie de l’université Panthéon-Assas Paris 2. Dans le cadre de la chaire Unesco : « Aborder la violence : un défi transdisciplinaire », il a créé un master de victimologie à l’Université Hassan premier à Settat et différents enseignements en Argentine, Azerbaïdjan, Maroc, Tunisie, Algérie, Nouvelle-Calédonie, Ile de la Réunion. Il a également créé un diplôme de psychotraumatologie et de victimologie à Bruxelles organisé par l’antenne belge de l’Institut de victimologie de Paris et l’Université Paris-Descartes.

Il est un des 7 membres fondateurs de la cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) mise en place en 1995. Expert, près le ministère de la santé tunisien, il a œuvré à la mise en place d’une cellule d’assistance psychologique pour les victimes d’accidents collectifs en 2016.

Il a été expert judiciaire et a mis en place l’Unité mobile de psychiatrie légale près les parquets de Bobigny et Paris, lesquelles interviennent pour examiner des mis en cause pendant la garde à vue.

Il est directeur de la collection « Médecine et Société » aux Presses universitaires de France, conseiller éditorial aux éditions Dunod et secrétaire de la rédaction de Thyma.fr, la revue francophone de victimologie.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont :

  • Victimologie, Dalloz, Paris, 1997
  • Les violences sexuelles sur les enfants, Paris, PUF, Que Sais-Je ?, Paris, 1997
  • Le Vampirisme au quotidien, Paris, L’Esprit du Temps, 2003 (lequel est reparu et disponible sous le titre Comment ne plus être victimechez le même éditeur)
  • La victimologie, Paris, Ed : Dalloz, collection « Connaissance du droit », 2010 (2eéd., 2014)
  • Enfants violés et violentés : le scandale ignoré, Paris, Dunod, 2013.
  • Prendre en charge les victimes d’agressions et d’accidents, Paris, Dunod, 2014

Et en collaboration :

  • avec Piffaut-Filizzola G, Le viol, Paris, P.U.F, coll. « Que Sais-Je ? », 1993 – 2eédition 1996, (Traduction suédoise 2001).
  • avec Piffaut-Filizzola G. Victimes et victimologie, PUF, coll. « Que Sais-Je ? », Paris, 1995 (traduction persane 2001)
  • avec Sabouraud-Seguin A. et al.Psychothérapie des victimes : le traitement multimodal du psychotraumatisme, Paris, Dunod, 1998
  • avec Casanova A. Cesser d’être une victime, Paris,  éd. Lamartinière, 2001 (et Pocket)
  • avec Portelli S et Clément S. Les droits des victimes : victimologie et psychotraumatologie, Paris, Dalloz, 2003 (2eédition 2007)
  • avec Tzitzis S (dir) Dictionnaire des sciences criminelles, Paris, Dalloz, 2004
  • avec Jehel L. et al.Psychotraumatologie, Paris, Dunod, 2006
  • avec Sabouraud-Seguin A, Jehel L. et al.Psychothérapie des victimes : traitement, évaluation, accompagnement, Paris, Dunod, 2006
  • avec Senon et Cario R (dir). Psychocriminologie, Paris, Dunod, 2008 (2° éd., 2012).
  • avec Kédia M, Vanderlinden J et Saillot I, Dissociation et mémoire traumatique, Paris, Dunod, 2012.
  • avec Cedile G et Labadie D, L’aide-mémoire de l’expertise civile psychiatrique et psychologique, Paris, Dunod, 2013
  • avec Cedile G, L’aide-mémoire de l’expertise pénale psychologique et psychiatrique, Paris, Dunod, 2014
  • avec Sabouraud-Seguin A, Jehel L, et al. Traiter les psychotraumatismes, Paris, Dunod, 2016
  • avec Isabelle Aubry, L’inceste,Paris, Dunod, 2017
WhatsApp chat