Qu’est-ce, qu’une victime au-delà de l’emploi de plus en plus large du terme ? - Psychologue Chakkouche - Centre de Psychotrauma à Casablanca
317
page-template-default,page,page-id-317,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-14.3,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Qu’est-ce, qu’une victime au-delà de l’emploi de plus en plus large du terme ?

Une victime est une personne (voire une institution) qui a subi un préjudice reconnu par un texte, une loi ou un règlement. Réduite à un état d’impuissance totale, elle perd son statut d’humain et se trouve ainsi « chosifiée », transformée en une simple chose, un simple objet dont on dispose librement.

Toutes les victimes ne sont pas psychotraumatisées, comme la victime d’un vol simple par exemple. Souffrir d’un psychotraumatisme n’implique pas nécessairement d’avoir été victime. Tous les psychotraumatisées ne sont pas des victimes, exemple : l’auteur d’un délit routier qui souffre d’un psychotraumatisme n’est pas une victime.

 

Etre victime, permet d’obtenir un statut qui donne des droits :

  • droit d’accéder à la justice
  • droit à être informé
  • droit à être assisté ou accompagné
  • droit à obliger l’Etat à enquêter efficacement
  • droit à un procès équitable
  • droit à être indemnisé
  • droit à être protégé
  • droit à être pris en charge
  • droit à être traité avec compétence

 

WhatsApp chat